home > L’allergie aux acariens > Où se cachent-ils ?

LES ACARIENS OMNIPRESENTS
ET INEVITABLES

Les acariens s’installent dans nos maisons, nos transports en commun, nos lieux de travail et de loisirs.
Ils y trouvent les meilleures conditions possibles à leur croissance et leur prolifération.

 

Véritables « envahisseurs », ils sont invisibles à l’œil nu et se cachent partout.

 

 

Les acariens se développent dans les nids douillets

Beautiful Bedroom Detail in Luxury Home

L’alimentation des acariens étant essentiellement constituée de squames, on les retrouve par conséquent où résident les humains. Des colonies invisibles de plusieurs millions d’acariens prolifèrent dans les tapis et moquettes, les matelas et autres meubles rembourrés où ils peuvent se nourrir de peaux mortes.

Les acariens se nichent avec prédilection dans la chambre à coucher, au niveau de la literie, notamment dans les matelas et les oreillers, mais aussi les couettes et édredons. Ils apprécient aussi les fauteuils, les coussins et les divans.

 

Attention aux repères inattendus des acariens :

  • Les peluches,
  • tentures,
  • tapis,
  • meubles capitonnés,
  • coussins,
  • cages et paniers des animaux domestiques.

Les acariens se développent particulièrement bien dans les environnements humides (de 60 à 80 %) et à température plutôt élevée et stable (26-32°C).

 

Présents toute l’année… mais plus particulièrement à certaines saisons

S’ils sont bien présents toute l’année dans nos habitats, les acariens sont plus nombreux à l’automne et en hiver, quand le temps est plus humide et que nous aérons moins nos lieux de vie. L’utilisation du chauffage et une ventilation réduite créent les conditions idéales pour le développement de la créature. Leur concentration augmente et cela provoque un pic des symptômes allergiques.

 

Des symptômes pas toujours identifiables

Les acariens sont la première cause d’allergie respiratoire devant les pollens de graminées1 .
Les symptômes de l’allergie aux acariens sont :
– des éternuements répétitifs
– le nez qui coule ou le nez bouché
– les yeux ou la gorge qui piquent
-une fatigue générale.
Ces symptômes peuvent être confondus avec ceux de la grippe ou du rhume.

 

L’allergie aux acariens est fortement associée à l’asthme

Jusqu’à 85% des patients asthmatiques sont allergiques aux acariens 2. C’est pourquoi, il est essentiel de consulter un spécialiste de l’allergie pour connaître les allergènes responsables des symptômes afin de recevoir un traitement adapté.
En savoir plus sur les solutions contre les allergies respiratoires

 

 


 [1] Bousquet J, et al. Geographical variation in the prevalence of positive skin tests to environmental aeroallergens in the European Community Respiratory Health Survey. Allergy 2007: 62: 301–309.
 [2] Gregory LG et al. Orchestrating house dust mite-associated allergy in the lung. Trends in Immunol. 2011 ; 32 : 402-411