home > L’allergie aux pollens > Zoom sur les pollens

Zoom sur les pollens

Les principaux pollens sources de réactions allergiques sont issus d’espèces végétales sauvages ou cultivées (arbres, graminées et herbacées) très présentes dans notre environnement.

 

Les pollens d’arbres : une succession de pollens

HR-sick adult(12)

Six grandes familles d’arbres sont à l’origine de réactions allergiques :

  • Les bétulacées : bouleau, aulne, charme, noisetier
  • Les cupressacées : cyprès, genévrier, thuya
  • Les fagacées : hêtre, châtaignier, chêne
  • Les oléacées : olivier, frêne, troène
  • Les pinéacées : sapin, pin, épicéa, mélèze, cèdre
  • Les platanacées : platane

Arbres d’ornementation courants dans les parcs, les jardins et les villes, le cyprès, le frêne et le bouleau possèdent un potentiel allergisant particulièrement élevé.
Les pollens d’arbres sont responsables dans plus de 30% des cas de rhinites allergiques1.
La période de pollinisation s’étend sur une longue période de janvier à juin, elle est extrêmement variable selon les espèces.

 
 

Les pollens de graminées : sauvages ou cultivées

HR-sick adult(12)

Il existe deux grandes familles de graminées, comptant environ 20 espèces :

  • Les « céréalières » : avoine, blé, maïs, orge…
  • Les « fourragères » : dactyle, fléole, flouve odorante, ivraie, pâturin…

On les retrouve dans les jardins, sur les pelouses, les prairies, les cultures, fossés et accotements de route.  Les légers et très petits grains de pollens de graminées sont dispersés par le vent sur des dizaines voire centaines de kilomètres. Les pollens de graminées ont un potentiel allergisant particulièrement fort et sont responsables dans plus de 50% des cas de rhinites allergiques1.
La période de pollinisation s’étend d’avril à septembre avec des pics en mai et juin.

 
 

Les pollens d’herbacées : les « mauvaises herbes »

HR-sick adult(12)

Les herbacées sont une famille de plantes vivaces dont les pollens les plus allergisants sont ceux de l’ambroisie, une herbe invasive venue d’Amérique du Nord, et l’armoise, très répandue dans les terrains vagues et au bord des chemins et routes.  
La pariétaire, le plantain et le chénopode peuvent également provoquer des allergies.

 

25 % des personnes souffrant de rhinite allergique sont allergiques aux pollens d’herbacées1.
La saison pollinique des herbacées s’étend d’avril à septembre, mais culmine entre juillet et septembre.

 

En savoir plus :
Calendrier pollinique
Application mobile « Alertes Pollens »

 


[1] Bauchau V, Durham SR. Prevalence and rate of diagnosis of allergic rhinitis in Europe. Eur Respir J. 2004 Nov;24(5):758-64.