home > Quelles solutions ? > L’éviction

L’ÉVICTION POUR DIMINUER L’EXPOSITION AUX ALLERGÈNES

Les mesures d’éviction constituent généralement une première étape dans la lutte contre les symptômes de l’allergie. En supprimant au maximum le contact avec l’allergène, on limite le déclenchement des symptômes. Certains gestes d’hygiène et de protection sont essentiels pour limiter l’exposition aux allergènes et les risques d’aggravation, mais ces mesures ne sont pas toujours suffisantes. Dans le cas d’une allergie aux acariens ou aux pollens, les allergènes sont pratiquement impossibles à éradiquer.

Allergie respiratoire

Aux acariens

Il faut adapter les lieux de vie et traiter les objets propices au développement des acariens :

  • Aérer son logement tous les jours pendant au moins 20 minutes
  • Dépoussiérer à l’aide d’un chiffon humide et laver le sol très régulièrement
  • Opter pour un aspirateur muni d’un filtre HEPA (Haute Efficacité sur les Particules Aériennes)
  • Dans la chambre à coucher, choisir un sommier à lattes avec des pieds permettant d’éviter le contact avec le sol ; privilégier des matières synthétiques pour la literie et utiliser des moyens spécifiques anti-acariens comme une housse intégrale pour le matelas, les oreillers et la couette
  • Éviter certains revêtements comme la moquette (au sol ou murale) et privilégier les sols lisses
  • Réduire au maximum les sources de poussières (peluches, bibliothèques ouvertes, voilages et tapis,…) et les nettoyer régulièrement.

 

Aux pollens

L’éviction de l’allergie aux pollens est plus compliquée puisque ces derniers sont présents partout. On ne peut les supprimer de la nature! Les grains de pollens sont si petits qu’on ne peut pas les voir et le vent les transporte facilement !
Quelques mesures peuvent cependant réduire l’exposition aux pollens :

  • Les sorties en plein air à la campagne ou dans les espaces verts pendant la période pollinique et plus particulièrement lors des pics polliniques
  • En voiture, rouler les fenêtres fermées
  • Ne pas pique-niquer dans l’herbe
  • Ne pas tondre la pelouse les fenêtres ouvertes
  • Ne pas faire sécher le linge dehors
  • Se rincer le visage et les cheveux après une promenade à l’extérieur.

 

Aux moisissures

  • Nettoyer régulièrement les zones humides du logement (salle de bain, cuisine, buanderie, …)
  • Éviter les plantes vertes et les aquariums car ils favorisent le développement de l’humidité et donc des moisissures
  • Laver les sols tous les jours
  • Aérer régulièrement les pièces
  • Veiller à laisser libres les bouches d’aération et les nettoyer tous les trois mois
  • Entretenir la chaudière.

 

Aux poils d’animaux

  • Éviter le contact avec les animaux domestiques et les lieux qu’ils fréquentent habituellement (animaleries)
  • Ne pas laisser les animaux entrer dans les chambres
  • Se laver les mains après avoir touché un animal
  • Faire brosser et laver l’animal régulièrement par une personne non allergique.

 

Attention ! Si ces mesures d’éviction préventives sont réalisables avec de bons résultats, elles ne font pas disparaître totalement les sources d’allergènes. De plus, elles ne peuvent pas s’appliquer avec la même efficacité à tous les allergènes de l’environnement.

 

Allergies aux aliments et aux médicaments

 L’éviction de l’allergie consiste à éviter de consommer une substance à laquelle on est allergique. Cependant, il faut une grande vigilance pour détecter les allergènes « cachés » dans un ingrédient alimentaire ou dans un médicament.

 

Allergies de contact

L’éviction de l’allergie signifie ici d’éviter tout contact cutané avec l’allergène en cause.

Quelles solutions – les traitements

Réduire l’exposition aux allergènes, prendre des médicaments en cas de crise ou se désensibiliser : telles sont les principales solutions existantes à votre disposition.

EN SAVOIR PLUS